Un nouveau souffle pour la géothermie française ?

Un nouveau souffle pour la géothermie française ?

Aujourd’hui, au 5ème rang européen des producteurs de chaleur géothermique, la France dispose d’un bon potentiel pour augmenter sa production géothermique, selon les professionnels du secteur.

Si la progression de la géothermie a permis de doubler la puissance installée en six ans, le seul maintien de cette tendance positive ne permettra pas d’atteindre les 6.500 MWth prévus pour la production de chaleur à l’horizon 2020, selon une étude de l’association française des professionnels de la géothermie (AFPG), présentée à l’occasion des Journées de la Géothermie.

Pour atteindre l’objectif français de 1,3 million de tonnes équivalent pétroles substitués en 2020, l’association considère qu’il faudrait multiplier par trois les réseaux de chaleur géothermique et un recours important à la géothermie de très basse température assistée par pompes à chaleur (PAC). La puissance installée pour la production d’électricité devra quant à elle passer de 17 à 80 MWe. Pour cela, des opérations profondes avec des systèmes géothermiques améliorés de type EGS (Enhanced Geothermal System) devront être initiées en métropole et une politique active de prospective et de réalisation menée dans les départements et régions d’outre-mer.

La suite de l’article sur Actu-Environnement.com
No Comments

Post a Comment