Solaire : Desertec de moins en moins européen ?

Solaire : Desertec de moins en moins européen ?

Quelques semaines après Siemens, c’est au tour de Bosch d’annoncer son retrait du projet géant de centrales solaires et éoliennes en Afrique du Nord et au Moyen Orient. Dans le même temps, des rumeurs circulent sur l’entrée de l’américain First Solar et du chinois SGCC.

Les temps sont durs pour les grands projets d’énergie alternative. Née en 2009, l’initiative Desertec, qui vient de tenir son assemblée annuelle, vise l’installation de 2 gigawatts (GW) de centrales solaires et éoliennes en Afrique du Nord et au Moyen Orient d’ici à 2050, dont une partie pourrait être exportée vers l’Europe pour répondre à 15 % de ses besoins, pour un investissement de 400 milliards d’euros. Lancé par une douzaine de groupes allemands (notamment MunichRe, Deutsche Bank, E.ON ou RWE), le projet a rallié plus d’une vingtaine d’entreprises, dont les italiens Terna et Enel, l’espagnol Red Electrica et le français Saint-Gobain Solar.
La suite de l’article sur La Tribune.fr
No Comments

Post a Comment