Quotas de CO2 : le Parlement porte un coup quasi fatal au marché européen

Quotas de CO2 : le Parlement porte un coup quasi fatal au marché européen

Les eurodéputés ont rejeté les mesures proposées par la Commission pour redonner un peu de souffle au marché des quotas d’émission de carbone. Le prix de la tonne de CO2 chutait encore de plus de 30 % ce mardi.

Le diagnostic vital du marché européen des quotas de CO2 est engagé. Ce midi, le Parlement européen a rejeté ce qui paraissait pour beaucoup être la seule solution pour tenter de sauver la pierre angulaire de la politique climatique de l’UE. Par 334 voix, les eurodéputés ont opposé leur veto à la proposition de la Commission de retirer temporairement 900 millions de tonnes de CO2 du marché des quotas d’émission de carbone. Le scrutin a été très serré puisque 315 parlementaires ont voté pour.

En créant artificiellement de la rareté, Bruxelles espérait pousser vers le haut le prix de la tonne qui a dramatiquement chuté depuis un an. Elle se négociait ces derniers jours en dessous de 5 euros. La faute à la crise, qui a provoqué une chute de la production industrielle et donc des émissions des industriels. A ce cours ridiculement bas, l’incitation pour les acteurs économiques de réduire leurs émissions est pour le moins limitée, voire quasi nulle. Le vote de ce mardi a fait encore plonger les cours de 31 % à 3,20 euros la tonne.

La suite de l’article sur Les Echos.fr
No Comments

Post a Comment