Photovoltaïque: l’Europe ferme la porte aux panneaux chinois

Photovoltaïque: l’Europe ferme la porte aux panneaux chinois

panneau_phot7d44-816d4Les importateurs de capteurs solaires chinois devront désormais faire enregistrer avec effet rétroactif les produits entrant en Europe. Première étape vers le paiement de droits de douane.

C’est le début d’une guerre commerciale entre la Chine et l’Europe. La Commission européenne a décidé le 5 mars 2013 de lancer la procédure d’enregistrement sur les importations de produits solaires en provenance de Chine. Les importateurs de panneaux solaires, de cellules solaires et de wafers solaires devront désormais indiquer à la douane si les produits ont été importés ou fabriqués en Chine.

Des droits de douane vont pouvoir être exigés de l’importateur sur de tels produits importés avec effet rétroactif. Par ailleurs, la Commission européenne a ouvert une enquête antidumping sur les importations de vitrage solaire en provenance de ce pays. Ce vitrage spécial est utilisé principalement pour la protection des panneaux solaires. Il constitue un composant essentiel non seulement des panneaux solaires, mais aussi de nombreux produits liés à l’énergie solaire.

Le secteur accueille avec soulagement ces annonces : « le dumping est la source de tous les maux dans le secteur solaire en Europe, explique Milan Nitzschke, président de EU ProSun le lobby des industriels européens. Si nous laissons la Chine se construire un monopole de cette manière dans le secteur solaire, les répercussions ne seraient pas seulement fatales pour l’industrie européenne du solaire, mais aussi pour les fournisseurs, les fabricants de matériaux et pour des milliers d’installateurs. »

La suite de l’article sur Guide EnR.fr
No Comments

Post a Comment