Londres accélère ses investissements dans les énergies non carbonées

Londres accélère ses investissements dans les énergies non carbonées

La facture des Britanniques devrait augmenter en moyenne de près de 100 livres par an d’ici 2020 pour financer les énergies décarbonées. Aucun objectif de réduction des émissions n’est fixé pour 2030.

Après des semaines de négociations à couteaux tirés, les libéraux démocrates et les conservateurs de la coalition au pouvoir à Londres se sont enfin entendus pour clarifier l’environnement d’investissement dans les énergies non émettrices de gaz carboniques. La très attendue loi sur l’Énergie censée ouvrir la voie à plus d’une centaine de milliards de livres d’investissements pour que le pays évite une panne générale et respecte ses objectifs environnementaux va donc pouvoir atterrir la semaine prochaine dans les bureaux des députés de Westminster.

La suite de l’article sur Les Echos.fr
No Comments

Post a Comment