L'Inde, une nouvelle priorité pour GDF Suez

L'Inde, une nouvelle priorité pour GDF Suez

Le groupe français vient de prendre le contrôle d’une centrale électrique.

« L’Inde est clairement une de nos priorités d’investissement dans l’ensemble des pays émergents » : pour Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, le géant d’Asie du Sud constituait jusqu’ici un « trou » dans le dispositif international du groupe d’énergie déjà très actif en Chine, au Brésil, en Indonésie ou au Moyen-Orient. Un manque que GDF Suez s’emploie à combler comme en témoigne son acquisition réalisée en décembre : 74 % de la centrale thermique de Meenakshi, dans l’Andhra Pradesh, au sud-est du pays.

D’une capacité proche de 300 MW, la centrale de Meenakshi va être portée d’ici à 2016 à 1.000 MW. Le coût total de l’usine s’élèvera à un milliard de dollars. Compte tenu de la part des minoritaires et d’un financement partiel par la dette, l’investissement de GDF Suez sera de l’ordre de 300 millions de dollars (220 millions d’euros). Dans un pays où nombre de centrales électriques sont paralysées par manque d’accès au charbon national, Meenakshi sera exclusivement alimentée par du charbon importé d’Indonésie, d’Australie ou d’Afrique du Sud.

La suite de l’article sur Les Echos.fr
No Comments

Post a Comment