Les industriels français s’engagent pour une chimie plus durable

Les industriels français s’engagent pour une chimie plus durable

Début janvier, l’Ademe et l’Union des industries chimiques (UIC) ont signé un accord-cadre afin de mettre en œuvre des actions permettant de « favoriser, déployer, renforcer et valoriser des démarches environnementales dans les industries chimiques en France ». Hélène Bouillon-Duparc du blog Capteur d’Avenir (Pollutec) revient sur les trois axes spécifiques et les engagements transversaux de ce texte.

Optimiser l’utilisation des ressources

Un axe important lié à l’objectif d’optimisation de l’utilisation des ressources vise à développer de nouvelles ressources, notamment par la chimie du végétal. L’UIC s’engage à soutenir les industriels dans leurs démarches pour intégrer au moins 15 % de matières premières « bio-sourcées » dans leurs produits en 2017. Elle va également contribuer au développement d’outils méthodologiques pour réaliser des évaluations multicritères, promouvoir les Acv de produits bio-sourcés, favoriser le développement d’indicateurs de reconnaissance de ce type de produits ou encore soutenir l’augmentation du recyclage des matières plastiques.

Réduire les émissions et les impacts environnementaux

La suite de l’article sur CleanTech Republic.com
No Comments

Post a Comment