Le groupe GDF Suez veut croître de 40 % dans les services énergétiques

Le groupe GDF Suez veut croître de 40 % dans les services énergétiques

Le groupe réalise 14,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans cette activité.

Le contrat est modeste à l’échelle de GDF Suez, mais il est emblématique de la vision de ses dirigeants pour les années à venir : sa filiale Cofely vient d’être choisie pour le financement, la construction et l’exploitation, pendant seize ans, d’une chaufferie biomasse dans le quartier d’Etouvie à Amiens. L’installation desservira 3.000 logements et permettra aux habitants de réduire de 10 % leur facture d’énergie.

Au cœur des débats européens sur la transition énergétique, l’efficacité énergétique représente pour GDF Suez l’un des rares gisements de croissance sur le vieux continent : le groupe y ambitionne une progression de 40 % d’ici à 2017. Avec 77.000 salariés et un chiffre d’affaires de 14,7 milliards d’euros en 2012, il figure déjà parmi les leaders des services à l’énergie dans de nombreux pays. «  Nous sommes numéro un en France, en Italie, en Belgique ou aux Pays-Bas, et bien placés en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Suisse et en Autriche », rappelle Jérôme Tolot, directeur général de la branche énergie services de GDF Suez. Le groupe souhaite porter le chiffre d’affaires de cette activité à 20 milliards d’euros, en se développant à la fois en Europe (plus de 90 % des revenus actuels) et sur les marchés émergents. «  Le marché potentiel est colossal : nous l’estimons compris entre 50 et 100 milliards d’euros, rien qu’en Europe », poursuit Jérôme Tolot.

La suite de l’article sur Les Echos.fr
No Comments

Post a Comment