L'AIE s'inquiète du coût de la transition énergétique allemande

L'AIE s'inquiète du coût de la transition énergétique allemande

L’AIE tire la sonnette d’alarme sur le coût de la sortie du nucléaire.
Et sur la répartition de la facture.

panneau_phot7d44-816d4L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a alerté le gouvernement allemand, vendredi, contre une dérive des coûts de la sortie du nucléaire. «  Le fait que les prix allemands de l’électricité soient parmi les plus élevés d’Europe, malgré des prix de gros relativement bas, doit servir d’avertissement  », a déclaré sa directrice générale, Maria van der Hoeven, en présentant le rapport de l’agence de l’OCDE sur l’Allemagne.

A quatre mois des élections législatives, elle met le doigt là où ça fait mal. Car, comme le rappelle le rapport de 212 pages, « jusqu’à présent, les consommateurs allemands ont absorbé les coûts de la EEG [la loi sur les énergies renouvelables, ndlr], mais le fardeau croissant pesant sur les ménages a déclenché un débat politique en Allemagne sur le coût de la transition énergétique ». Un foyer de trois personnes paie en moyenne 83 euros par mois pour son électricité, près du double qu’il y a dix ans, selon la fédération professionnelle BDEW.

La suite de l’article sur Les Echos.fr
No Comments

Post a Comment