La Réunion transforme ses déchets de canne à sucre en électricité

La Réunion transforme ses déchets de canne à sucre en électricité

Copyright Reuters

Copyright Reuters
Pour espérer atteindre une complète autonomie énergétique d’ici 2030, l’île de La Réunion compte notamment sur les ressources de la canne à sucre.

Un territoire français 100 % d’autonome en énergie ? C’est le pari fou que s’est lancée l’île de La Réunion, en 2009, suite au projet GERRI. Ce groupement d’intérêt public s’était alors fixé pour objectif de rendre l’île totalement autonome énergétiquement d’ici 2030. Issue du Grenelle de l’Environnement, cette structure a été remplacée, en avril dernier, par une société publique locale « Énergies Réunion ». L’objectif demeure lui inchangé. Pour l’atteindre, la SPL compte évidemment sur l’énergie solaire et hydraulique, mais aussi la bagasse. Deuxième source d’énergie renouvelable de l’île, l’utilisation des déchets de la canne à sucre fournit déjà actuellement un dixième des foyers de la Réunion en électricité. Bagasse et centrales thermiques, portrait d’une énergie 100% réunionnaise.

La suite de l’article sur La Tribune.fr
No Comments

Post a Comment