La France, troisième investisseur dans les énergies renouvelables à l'étranger

La France, troisième investisseur dans les énergies renouvelables à l'étranger

La France a investi 21,4 milliards de dollars dans la production d’énergies vertes à l’étranger en 2011, mais majoritairement dans des pays développés. Selon une étude de Bloomberg New Energy Finance, le total des investissements verts du Nord vers le Sud n’a atteint que 8 milliards, bien moins que l’objectif de 100 milliards par an du fonds vert de lutte contre le changement climatique à l’horizon 2020.

Sa création a été décidée lors du sommet sur le climat puis confirmée depuis à Cancun et Durban. Sa structure institutionnelle doit être précisée lors de la 38e Conférence de l’ONU sur le climat qui se tient actuellement à Doha. Le fonds vert de lutte contre le changement climatique doit être alimenté par les pays du Nord pour financer l’adaptation des pays du Sud et leurs politiques pour limiter les effets du changement climatique, et les fonds transférés doivent atteindre 100 millions par an à l’horizon 2020.

Mais en 2011, alors que les investissements dans les fonds spécialisés dans les énergies propres ont atteint un record de 280 milliards de dollars dans le monde, seulement 8 milliards sont le fait d’investisseurs du Nord qui ont financé des centrales de production d’énergie propre ou des usines de biocarburants installées au Sud.

Les États-Unis champions des investissements étrangers verts

La suite de l’article sur La Tribune.fr
No Comments

Post a Comment