IFP Energies nouvelles : sur les voies de valorisation de la biomasse

IFP Energies nouvelles : sur les voies de valorisation de la biomasse

BoisGeneviève Fioraso, la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche s’est rendue le jeudi 7 mars sur le site du pilote de production de bioéthanol de 2ème génération du projet Futurol, à Pomacle-Bazancourt.

Le projet Futurol vise à développer un procédé éco-efficient de production d’éthanol de 2ème génération à horizon 2016. La biomasse non alimentaire de type lignocellulosique (bois, paille, déchets agricoles et forestiers, etc.) offre en effet de nouvelles perspectives pour la production de carburants mais aussi d’intermédiaires chimiques.

Lancé en 2008, il réunit des industriels et s’appuie sur des centres de R&D tels que l’ARD, IFPEN et l’INRA et sur les capacités de recherche et développement du groupe Lesaffre. En 2011, était d’ailleurs inauguré le pilote de recherche de Pomacle destiné à tester les résultats obtenus en laboratoire avant l’étape prototype pour la validation à l’échelle industrielle.

Dans le cadre de Futurol, l’IFPEN est engagé dans la voie thermochimique (gazéification ou pyrolyse) permettant de produire des biodistillats. L’organisme public de recherche est un partenaire majeur du projet BioTfuel qui vise à développer et mettre sur le marché, d’ici à 2017, une chaîne complète de technologies de production de biodiesel et de biojet de 2ème génération.

La suite de l’article sur Enerzine.com
No Comments

Post a Comment