GDF Suez s'adapte à la crise de l'énergie en Europe

GDF Suez s'adapte à la crise de l'énergie en Europe

Le résultat net a baissé de 61 %, en raison de dépréciations sur des actifs en Europe.

GDF Suez s\'adapte à la crise de l\'énergie en Europe

Les résultats dévoilés hier par GDF Suez sont dans la droite ligne de la stratégie annoncée début décembre : réduction de voilure en Europe, cap sur les pays émergents. Confronté à la baisse de la demande d’énergie sur le Vieux Continent, le groupe a ainsi enregistré des dépréciations comptables de 2 milliards d’euros (après impôts), essentiellement sur des actifs européens. En conséquence, le résultat net part du groupe a plongé de 61 % en 2012, à 1,55 milliard d’euros, pour un chiffre d’affaires en hausse de 7 %, à 97 milliards d’euros.

Subissant la concurrence du charbon américain bon marché, les centrales thermiques à gaz, en particulier, sont mises à rude épreuve. GDF Suez a confirmé avoir arrêté 7,3 gigawatts (GW) de capacité (aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Belgique…) entre 2009 et 2013, par le biais de fermetures ou de mises sous cocon, et engagé l’« optimisation » de 3  GW supplémentaires. Il a aussi confirmé la mise sous cocon de deux sites de stockage en France.

La suite de l’article sur Les Echos.fr
No Comments

Post a Comment