EDF lance à son tour un fonds de capital risque dans les cleantechs

EDF lance à son tour un fonds de capital risque dans les cleantechs

L’électricien met 30 millions d’euros dans un fonds destiné à investir dans des start up actives dans l’énergie. Associé à Allianz, EDF cherche d’autres partenaires et vise à terme un fonds de 90 millions. Une initiative déjà lancée par Total, GDF Suez, Alstom ou encore Schneider.

Bernard Salha, directeur de la recherche et développement d’EDF, en convient. « Les équipementiers disposent déjà d’outils similaires. C’est normal car ils cherchent à développer des produits. Nous, nous cherchons à développer des services. Peu d’électriciens se sont encore lancés », affirme-t-il. Après Schneider, effectivement précurseur dans ce domaine, Alstom, Suez Environnement ou encore Total, EDF a annoncé mardi la création d’un fonds de capital risque destiné à « créer un écosystème innovant de technologies cleantech ».
En clair : l’électricien met 30 millions d’euros dans le fonds Electranova Capital qui sera géré par la société spécialisée Idinvest Partners (ex AGF Private Equity) afin d’investir, à hauteur de 30% maximum, dans de toutes jeunes sociétés qui développent des technologies innovantes dans l’énergie. EDF cherche des partenaires dans ce projet. Allianz a déjà décidé d’investir 10 millions. « Des discussions approfondies sont en cours avec d’autres partenaires de renom souhaitant être associées », précise EDF. Le fonds, prévu initialement avec une capacité d’investissement de 60 millions, devrait être porté à terme à 90 millions.
 
La suite de l’article sur La Tribune.fr
No Comments

Post a Comment