EDF et Veolia scellent leur divorce et se partagent Dalkia

EDF et Veolia scellent leur divorce et se partagent Dalkia

Feu vert des conseils d’administration pour finaliser la scission de Dalkia pour la mi-2014. EDF reprend Dalkia France et Veolia l’international.

Le divorce est consommé. Les conseils d’administration d’EDF et de Veolia ont approuvé hier le projet d’accord qui met fin à leur coentreprise dans les services à l’énergie, Dalkia. Le Yalta est simple : EDF prend la France, Veolia l’international et chacun suit son chemin débarrassé de l’autre. « Ce n’est pas une transaction, c’est un divorce et on partage les meubles », juge un analyste.

De fait, l’opération est neutre pour les deux géants français en cash et en endettement. Dalkia International étant plus gros que Dalkia France, Veolia (qui vend 66 % de la France et achète 50 % de l’international) verse à EDF une soulte de 550 millions d’euros. Mais par ailleurs, il sera remboursé de 570 millions de prêt à Dalkia France. L’opération d’échange aura surtout un impact au niveau du résultat brut d’exploitation (Ebitda) des deux groupes. Veolia ne consolidera plus l’Ebitda de Dalkia France, mais 100 % de celui, supérieur, de l’international.

La suite de l’article sur Les Echos.fr
No Comments

Post a Comment