Économie d’énergie : gros marché pour le BTP, mais en attente

Économie d’énergie : gros marché pour le BTP, mais en attente

Économie d’énergieSelon la fédération française du Bâtiment, l’ensemble des travaux liés aux économies d’énergie pourrait représenter un marché de 20 milliards d’euros par an. Pour l’heure, pourtant, la demande est nettement moins importante. La donne pourrait changer avec l’évolution de la législation.

Le Grenelle de l’environnement n’a pas été une révolution pour les professionnels du bâtiment, si l’on en croit Denis Tisserand, vice-président de la fédération du Bâtiment du Territoire de Belfort. Une évolution sans doute, mais pas « un choc » : se préoccuper d’isolation thermique ou d’économie d’énergie est, dit-il, entré dans les mœurs depuis le début des années soixante-dix et le premier choc pétrolier. Depuis, la profession a assimilé au fur et à mesure les avancées techniques et les contraintes légales.

Aujourd’hui, dit-il, « les entreprises sont prêtes, les techniques sont maîtrisées et les salariés formés ». C’est en fait la demande qui n’est pas au rendez-vous. Selon la fédération française du Bâtiment, l’ensemble des travaux liés aux économies d’énergie pourrait représenter un marché de 20 milliards d’euros par an en France. On en est loin à l’heure actuelle.

La suite de l’article sur GuideEnR.fr
No Comments

Post a Comment