Cleantech : les signaux repassent au vert en 2013

Cleantech : les signaux repassent au vert en 2013

L’écomobililoupeté, le stockage de l’énergie et les énergies marines font partie des secteurs qui décollent. Le biogaz, l’éolien offshore et les smart grid semblent les plus prometteurs à moyen terme. L’éolien terrestre et le solaire restent à la traîne.

L’année 2013 annonce « la sortie du tunnel » pour les cleantech, estime le site d’information GreenUnivers qui a présenté son panorama des secteurs « verts » ce jeudi 31 janvier. Après quelques années de prudence ou de souffrance liées à la crise, certains secteurs créent la surprise, d’autres confirment leurs promesses, quelques uns maintiennent bon an mal an un rythme de croisière et deux restent en crise…

Mais malgré des signaux positifs pour 2013, Olivier Dupont, président du directoire Demeter Partners, se veut prudent : « Je vois une reprise plutôt en 2014 ».

« L’Etat et les collectivités territoriales continuent à jouer un rôle capital », note GreenUnivers, notamment via la réglementation, les financements et les primes à l’achat. Quant aux investissements des fonds de capital-risque, après une baisse en 2011, ils ont atteint 380 millions d’euros en 2012 (+100%), profitant à quelque 70 entreprises. Cependant, « quelques grosses opérations (Paprec, Voltalia) tirent les chiffres vers le haut », souligne GreenUnivers. Après plusieurs années axées sur les énergies renouvelables, les fonds d’investissements diversifient leurs portefeuilles et « retrouvent de l’intérêt pour des secteurs matures aux modèles économiques éprouvés, comme le traitement de l’eau et le recyclage ».

La suite de l’article sur Actu-Environnement.com
No Comments

Post a Comment