Le pôle énergie de Sorgenia sur la sellette

Sorgenia dispose d’un mois d’autonomie financière.
Sa filiale commune avec GDF Suez est menacée de cessation d’activité.

Carlo De Benedetti. - Photo Guiseppe Cacace/AFP

Carlo De Benedetti. – Photo Guiseppe Cacace/AFP

La course contre la montre s’accélère pour le pôle énergie du groupe CIR (Compagnie Industriali Riunite) de la famille De Benedetti. En difficulté depuis plusieurs mois, la société Sorgenia (filiale à 52 % de la CIR) a reconnu en début de semaine être en pourparlers avec ses banques en vue d’une restructuration radicale de sa dette (1,86 milliard d’euros). La société présidée par Andrea Mangoni, qui dispose encore d’un mois d’autonomie financière, négocie un moratoire sur les intérêts et une réduction de dette de 600 millions d’euros. Les difficultés de Sorgenia (5,1 gigawatts de capacité installée) coïncident aussi avec celles de sa filiale Tirreno Power – détenu à 50 % par GDF Suez et à 39 % par Sorgenia (à travers Energia Italiana) -, aujourd’hui menacée de cessation d’activité, à défaut d’une urgente restructuration de sa dette.

La suite de l’article sur Les Echos.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Green Cape Finance, 22 rue Nungesser et Coli, 75 016 Paris contact : gdeclisson@greencape.fr
%d blogueurs aiment cette page :